Phosphatidyléthanol : le nouveau marqueur de consommation alcoolique


Sommaire.pngLa consommation excessive d’alcool, enjeu majeur de santé publique, représente la seconde cause de mortalité évitable après le tabac.
En France, 10 % des adultes de 18 à 75 ans en consomment quotidiennement.
 

Le suivi de l’abstinence, jusqu’alors réalisé par le biais de marqueurs indirects tels que le volume globulaire moyen, la γ-glutamyltransférase ou encore la transferrine carboxy déficiente (CDT), est désormais facilité par l’arrivée du phosphatidyléthanol (PETH).

 

Un marqueur de choix dans les différentes situations de suivi d’abstinence


En tant que marqueur direct dont la concentration est proportionnelle à la consommation alcoolique, il devient un marqueur de choix dans les différentes situations de suivi d’abstinence.
Il permet notamment une catégorisation plus fine du profil de consommation.

  • Spécificité
  • Rétrospective de la consommation des 3 à 7 dernières semaines
  • Appréhension encore plus précise du profil de consommation du patient

 

Pour consulter l'integralité de l'article, téléchargez notre Newsletter 

Actualités

Toutes les Actualités

Ou consultez l'ensemble de nos newsletters !